Le projet

Le festival

LES LIVRES ET L’AUDIOVISUEL AU SERVICE DES SCIENCES

Les scientifiques utilisent quotidiennement l’écriture et l’image afin d’observer et décrire le monde qui les entoure. Ces domaines sont ainsi étroitement liés. Du point de vue de l’histoire et du scénario, les sciences sont également une source d’inspiration pour les écrivains et les scénaristes de cinéma ou de télévision, qu’ils soient ou non de science-fiction.
Parler de sciences à travers les livres est une approche originale, permettant de sensibiliser un large public, en particulier les jeunes qui vont plus facilement s’intéresser à travers un livre à un sujet qui pourra les passionner.

Au même titre que les livres, le cinéma de science-fiction est un excellent vecteur de vulgarisation scientifique. Les images et le son faisant partie intégrante de notre environnement, les informations diffusées à travers le cinéma peuvent apparaître plus concrètes qu’à l’écrit, et donc plus compréhensibles.
Associer l’image et le son pour diffuser la culture scientifique est une excellente alternative pour les jeunes peu portés sur la littérature. L’image retient plus facilement leur attention et leur permet d’appréhender plus facilement les sciences et leurs fondements, tout en étant plus attentifs à leur environnement.
La littérature et l’audiovisuel sont donc deux domaines complémentaires. Les intégrer au sein de notre festival constitue une valeur ajoutée évidente et nous permet d’atteindre un large public autour des domaines scientifiques.

LA SCIENCE AU SERVICE DE LA LECTURE

De nos jours, environ 7% de la population de 18 à 65 ans ayant été scolarisée est touché par l’illettrisme. Cela représente en région Occitanie environ 5 000 personnes, qui se retrouvent démunies dans des situations simples de la vie courante. La majorité de ces difficultés est due au décrochage scolaire, et c’est en luttant contre ce décrochage que l’association lutte contre l’illettrisme.
Afin de prévenir ces difficultés de lecture et de compréhension, l’association Délires d’encre travaille activement pour le développement de la culture littéraire auprès des jeunes et du grand public, en utilisant les sciences comme porte d’entrée.
Il est en effet plus facile de faire lire un livre à un jeune en attisant sa curiosité pour un sujet scientifique. De plus, l’association met en avant l’importance de la rencontre auteurs/jeunes lecteurs qui rend le projet plus vivant et fait prendre une place capitale au livre. Le livre et son auteur perdent leur part d’inaccessibilité pour entrer dans la réalité de l’enfant ou de l’adolescent.

Que ce soit dans les médiathèques ou les bibliothèques scolaires, les livres sont bien plus empruntés après le passage d’un auteur.
Le festival Scientilivre permet au public de mieux appréhender les sciences à travers différents points de vue complémentaires. Afin de sensibiliser le public à ses valeurs, l’association Délires d’encre fait appel à des intervenants permettant de présenter différentes approches d’un même sujet. Il est important de montrer qu’un sujet est généralement abordé par une équipe et que c’est la complémentarité de ses membres qui permet d’aboutir à une réussite.
Que ce soient au sein des entreprises, des laboratoires, des musées, Scientilivre a à cœur de présenter la diversité des métiers associés aux sciences et, pourquoi pas, susciter de nouvelles vocations.

Les objectifs

L’un des objectifs de Scientilivre est de promouvoir la culture scientifique et technique, de mettre en avant l’importance qu’elle revêt dans l’acquisition d’un esprit critique. En effet, souvent oubliée dans notre quotidien, cette culture scientifique est de plus en plus menacée partout dans le monde par un climat de scepticisme scientifique.

Par le biais de thèmes scientifiques variés, Délires d’encre donne rendez-vous pour Scientilivre à tous les citoyens curieux, d’Occitanie et d’ailleurs, pour des journées de découvertes scientifiques et littéraires. L’association affiche des objectifs concrets et importants :

Mettre en évidence l’importance de la science, son utilisation, et ses limites

Développer la culture scientifique et technique

Créer un lien entre scientifiques, auteurs et grand public

Développer la curiosité scientifique et la lecture chez les jeunes

Développer l’esprit d’observation par la méthode de l’expérimentation

Développer l’esprit critique

Une organisation
à plusieurs mains

Pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés, l’association Délires d’encre s’est associée à deux autres associations. Le projet est piloté par l’association Délires d’encre avec l’aide des associations Planète Sciences Occitanie et Kimiyo. L’ensemble des acteurs apportent leurs différentes approches dans le cadre des activités proposées.

Délires d’encre : Les sciences par les livres et le multimédia

Délires d’encre, association située à Labège (31), œuvre pour la diffusion de la culture scientifique, principalement par le livre, mais aussi tout autre support audiovisuel. Au service des jeunes comme du grand public, elle est spécialisée dans l’organisation de festivals, d’animations scientifiques, de conférences et de rencontres avec des auteurs. Depuis sa création en 2000, Délires d’encre a acquis une grande expérience et de nombreuses compétences dans le domaine de la diffusion des sciences. Elle s’est entourée d’un réseau de professionnels et de partenaires qui l’aide à atteindre ses objectifs culturels et pédagogiques.
Délires d’encre est une association de diffusion de culture scientifique sous un angle original : le livre

Planète sciences et occitanie

Planète Sciences Occitanie est l’un des plus anciens partenaires de Délires d’encre dans l’organisation et l’animation du festival Scientilivre, présent dès la 1ère édition en 2001.
Chaque année, Planète Sciences Occitanie propose en partenariat direct avec le CNES des animations diverses sur les activités spatiales dans des domaines tels que la météorologie, l’astronomie, l’observation de la Terre, la robotique d’exploration, l’accès à l’espace entres autres, toujours en lien avec le thème de l’année.

 

Kimiyo

En partenariat avec Délires d’encre pour la troisième année, Kimiyo met son expérience au service du festival dans les domaines culturels et scientifiques et propose ses compétences en gestion, médiation, organisation, coordination et communication. L’association s’adresse aux structures culturelles telles que les médiathèques, les théâtres, les services culturels des collectivités locales mais aussi aux laboratoires et chercheurs, aux établissements scolaires et aux particuliers.

Les bénévoles

Une partie des bénévoles de l’association Délires d’encre est mobilisée au Muséum de Toulouse lors du festival au mois de novembre. En plus d’apporter une aide logistique à l’organisation du festival, c’est l’occasion pour eux de rencontrer les invités, de partager des moments d’échanges avec des hommes et des femmes partis à la découverte du monde.

L’aventure vous tente ? Inscrivez-vous et devenez bénévole !

Devenez bénévole