Patrice BUREAU

Patrice Bureau n’est pas un écrivain, ni un grand scientifique, il n’est pas polyglotte, inventeur, découvreur… Non, Patrice est un humain, comme vous…Un simple humain passionné et curieux. Curieux de quoi ? De la vie qui nous entoure, de toutes choses qui peuplent la nature, cette si belle planète bleue que son espèce, l’humaine, semble être bien décidée à détruire, coûte que coûte. Né loin de la mer, mais pas tant…il rejoignait, trimballé par ses parents, la grande bleue tous les étés. D’abord pour une incompréhension peuplée de peurs. Féru de Jules Vernes dès ces premières lectures, il n’osait s’aventurer dans l’eau et plus tard, il ne saura nager au-delà de la profondeur que sa taille lui permettait de toucher le sable du bout des pieds. Monstres féroces, il imaginait toujours des tentacules énormes tapis dans les fonds sombres qui n’attendaient que de le happer… “Las de cette situation, papa Bureau, par ailleurs pêcheur et chasseur sous-marin pendant ses vacances estivales, fournit au terrien que j’étais, palmes, masque et tuba ! Et la passion surgit ! Fini les peurs ! Fini les monstres de Jules Vernes ! Un monde accueillant, paisible et merveilleux défilait sous mes yeux écarquillés… Et mon père, cette fois de désespérer de me voir revenir au bord ! Puis Cousteau et son odyssée, et bien plus tard, une fois les enfants élevés, la plongée scaphandre en 2000, la création d’un Club de plongée associatif en 2007, l’engagement militant auprès de Sea Shepherd et une rencontre…une conférence co-conduite avec François Sarano. Le lendemain, ou presque, je quittais Sea Shepherd pour suivre François à bord de Longitude 181 et le remplaçais quelques mois plus tard au poste de Président.” C’était en 2012…les années depuis ont filées à la vitesse du requin mako et avec le bonheur de mettre sa vie au service d’une cause…l’Océan et de faire des rencontres humaines et non humaines que le petit garçon peureux et qui ne savait pas nager n’aurais jamais imaginé. Et la passion est toujours là, mais elle s’accompagne aujourd’hui du partage indispensable pour propager la connaissance. Afin de faire disparaître les peurs des autres, comme il a fait des siennes, Patrice Bureau témoigne afin que chacun puisse tomber amoureux du grand océan et de son peuple et passe de la peur à la protection active.